Cet article date de plus de huit ans.

Afghanistan : au moins six morts dans un attentat après la visite d'Obama

Quelques heures après le départ du président américain, en visite surprise dans le pays, les talibans ont lancé deux attaques dans la capitale. Cinq passants Afghans et un garde de sécurité sont morts.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le président américain, Barack Obama, en visite surprise à Kaboul (Afghanistan), serre la main du président afghan, Hamid Karzaï, le 1er mai 2012. (MANDEL NGAN / AFP)

Le président américain, Barack Obama, en visite surprise à Kaboul était à peine parti depuis quelques heures que les talibans ont lancé une attaque, mercredi 2 mai, dans la capitale afghane. Un attentat suicide à la voiture piégée contre une pension qui abrite des employés étrangers de l'Union européenne et de l'ONU a fait au moins six morts, cinq passants afghans et un garde de sécurité. Peu après, deux nouvelles explosions ont de nouveau secoué l'endroit.

Tous les assaillants ont été tués, a assuré un porte-parole de la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf). Ces attaques ont été revendiquées. "Aujourd'hui, un combattant dévoué a perpétré un attentat suicide à la voiture piégée contre une base militaire étrangère [la pension] à Kaboul, suivi par d'autres combattants qui ont pénétré dans la base", a déclaré un porte-parole des talibans dans un texto envoyé à l'Agence France Presse. L'ambassade américaine a immédiatement pris des mesures de confinement et fait résonner ses sirènes d'alerte. Elle a appelé son personnel à "se mettre à l'abri et à s'éloigner des fenêtres".

Francetv info

Un regain d'activité des talibans

Cet attentat, survenu peu après le départ de Barack Obama, témoigne du regain d'activité des talibans plus de dix ans après le début de l'intervention des forces de l'Otan pour les chasser du pouvoir. Lors de sa visite, qui a duré six heures dans la nuit de mardi à mercredi, un an exactement après l'élimination d'Oussama Ben Laden au Pakistan, le président des Etats-Unis a promis "un nouveau jour" aux Américains. Au total, 1 957 soldats américains ont été tués en Afghanistan depuis 2001, selon le site icasualties.org.

La force de l'Otan dans le pays compte encore quelque 130 000 soldats, américains pour plus des deux tiers. Mais l'Otan et les Etats-Unis ont entamé un processus de retrait de leurs troupes combattantes. Il doit s'achever fin 2014. Les opinions publiques occidentales sont de plus en plus réticentes au maintien de leurs militaires dans ce que les experts qualifient volontiers de bourbier afghan.

"Nous devons finir le travail" 

Le président américain, qui va briguer dans six mois un second mandat de quatre ans à la tête du pays, s'est surtout adressé à ses compatriotes lors de son discours depuis la base aérienne américaine de Bagram. "Je reconnais que de nombreux Américains en ont assez de la guerre. (...) Je ne laisserai pas des Américains en danger un seul jour de plus qu'absolument nécessaire pour notre sécurité nationale. Mais nous devons finir le travail que nous avons entrepris en Afghanistan et mettre fin à cette guerre de façon responsable." 

France 2 - Maryse Burgot

Lors de cette visite de six heures, le président américain a également signé un accord de partenariat stratégique avec son homologue afghan, Hamid Karzaï, encadrant les conditions d'une présence de soldats américains dans son pays jusqu'en 2024. Cet texte ne prévoit pas de bases militaires permanentes en Afghanistan mais engage ce pays à donner "accès et jouissance aux forces américaines jusqu'à 2014 et au-delà"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.