Cet article date de plus de quatre ans.

Afghanistan : Zari, la marionnette qui apprend aux filles à être libres

La version afghane de la célèbre émission éducative américaine «Sesame street» (1, rue Sésame, dans sa version française) accueille un nouveau personnage. Sur le petit écran : une marionnette prénommée Zari qui aime l’école et a de grandes ambitions. Un modèle pour les fillettes afghanes
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Zari, la marionette du "Sesame street" en Afghanistan  (Reuters)

Elle s’appelle Zari, elle a 6 ans, elle s'adresse aux garçons et aux filles de son pays. La première marionnette afghane a rejoint l’équipe de «Baghh-eSisim» (le jardin de Sésame en dari). L’émission pour enfants la plus regardée du pays, vient des Etats-Unis après avoir fait le tour du monde.
 
Emission et mission
Après l’Inde, l’Afrique du sud ou les pays arabes, Sesame Street  l’émission éducative américaine est arrivée en Afghanistan en 2011. Elle est diffusée par Tolo-tv la chaîne parrainée par l’ambassade américaine et a pour mission de promouvoir l’éducation des enfants. Selon un rapport publié en 2014 par l’agence USAID, l’Afghanistan compte près de 5 millions d’enfants de moins de cinq ans dont un tiers d’entre eux ne sont pas scolarisés.
 
Un modèle pour les filles
L’émission financée par le département d’Etat américain veut redonner de l’espoir aux filles afghanes dans un pays où elles ont été longtemps exclues du système scolaire. La petite marionnette, Zari jouera un rôle clé «c’est tellement important que la première marionnette soit une fille (… ) Zari aime l’école et rêve d’une grande carrière, elle est un modèle pour les petites filles» précise à Reuters Sherrie Westin de l’association Sesame workshop.

 La Première dame afghane Rula Ghani avec la marionnette Zari 

La production de Sesame Street a travaillé en partenariat avec le ministère afghan de l’éducation pour éviter toute résistance culturelle à Zari et aux idées qu’elle véhicule. La Première dame du pays, Rula Ghani qui milite pour les droits des femmes, a accueilli chaleureusement l’arrivée de Zari sur le petit écran.  

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.