Afghanistan : une vingtaine de morts à Kaboul après un double attentat suicide revendiqué par l'Etat islamique

Deux explosions ont touché la capitale afghane, lundi matin, dont l'une visait des journalistes. L'Etat islamique a revendiqué les attaques.

Des soldats sécurisent les lieux du double attentat revendiqué par l\'Etat islamique, lundi 30 avril 2018.
Des soldats sécurisent les lieux du double attentat revendiqué par l'Etat islamique, lundi 30 avril 2018. (HAROON SABAWOON / ANADOLU AGENCY)

Un double attentat suicide a été perpétré lundi 30 avril à Kaboul, capitale de l'Afghanistan. Il a ensuite été revendiqué par la branche afghane du groupe terroriste Etat islamique, sur Telegram. Une première explosion est survenue peu avant 8 heures, lorsqu'un kamikaze circulant à bord d'une moto s'est fait exploser devant un cours d'anglais. La deuxième attaque a été commise une trentaine de minutes plus tard, par un kamikaze à pied qui s'est fait exploser parmi la presse accourue sur le site du premier attentat. En tout, au moins 25 personnes ont été tuées et 49 blessées, selon un bilan provisoire du ministère de la Santé afghan. 

Parmi les victimes se trouve Shah Marai, le chef du service photo de l'AFP à Kaboul, qui avait raconté dans un très beau texte son quotidien de journaliste en Afghanistan, en 2016. Trois autres journalistes présents ont été fauchés par cette explosion. Tous travaillaient pour des chaînes de télévision afghanes.

Ces attaques interviennent une semaine après un attentat suicide dans un centre d'enregistrement électoral de la ville, qui a fait 60 morts. Les talibans afghans ont annoncé la semaine dernière le début de leur traditionnelle offensive de printemps, rejetant ainsi les négociations de paix proposées par le gouvernement.