Cet article date de plus d'onze ans.

Abbas convoque des élections en janvier

Mahmoud Abbas a convoqué des élections présidentielles et législatives pour le 24 janvier 2010 dans les territoires
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbasn en janvier 2009 (© F2)
Mahmoud Abbas a convoqué des élections présidentielles et législatives pour le 24 janvier 2010 dans les territoiresMahmoud Abbas a convoqué des élections présidentielles et législatives pour le 24 janvier 2010 dans les territoires

"Le peuple palestinien est invité à des élections présidentielles et législatives, libres et au scrutin direct, à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza le dimanche 24 janvier", selon un décret paru vendredi.

Le mouvement Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a immédiatement rejeté ce décret, le jugeant "illégal et inconstitutionnel".

Le 24 janvier 2010 est la date de l'expiration du mandat de 4 ans du Conseil législatif palestinien (CLP, le Parlement de l'Autorité palestinienne), élu en 2006.

Les élections de 2006 avaient vu la victoire du mouvement islamiste palestinien Hamas sur son principal rival, le Fatah, dirigé par Mahmoud Abbas.

Quant au président Abbas, élu en janvier 2005, son mandat devait expirer en janvier 2009 mais il a été prorogé par l'Autorité palestinienne d'un an aux termes d'une disposition de la loi électorale stipulant la tenue des scrutins législatif et présidentiel en même temps. Le Hamas a contesté cette prorogation.

Mahmoud Abbas avait annoncé mardi au Caire qu'il allait émettre un décret présidentiel convoquant des élections pour le 24 janvier, mais il n'a pas exclu de modifier cette date en cas d'accord avec le Hamas en vue d'une réconciliation.

L'Egypte parraine depuis des mois un dialogue de réconciliation entre le Hamas et le Fatah, à couteaux tirés depuis que le mouvement islamiste s'est emparé par la force de la bande de Gaza délogeant les forces loyales à Mahmoud Abbas après 18 mois de coexistence houleuse au pouvoir. Le Fatah a signé l'accord de réconciliation proposé récemment par l'Egypte, mais pas le Hamas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.