Cet article date de plus d'onze ans.

A Gaza, la "trêve" menacée

Deux palestiniens sont morts aujourd'hui dans des frappes de l'aviation israélienne sur la bande de Gaza. Auparavant plusieurs roquettes ont touché Israël. La branche armée du Hamas promet une réponse.
Article rédigé par Alexandre Chassignon
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Des tirs de roquettes à partir de Gaza vers Israël ont repris au petit matin. Une vingtaine de tirs, non revendiqués, ont atteint la vile de Sdérot (dans le sud du pays) et fait un blessé. L'aviation israélienne a riposté. Deux civils palestiniens ont été blessés par un raid aérien. La frappe visait des hommes armés qui circulaient en voiture après avoir tiré des roquettes, mais elle ne les a pas atteints.

Selon des sources médicales palestiniennes, un Palestinien de 25 ans a été tué dans une attaque menée par un drone israélien, et un enfant de six ans a été tué dans un autre raid aérien. L'armée israélienne explique n'avoir "rien à voir " avec la mort de cet enfant.

"Nous ne resterons pas silencieux face au crimes" - les Brigades al-Qassam

Ces attaques croisées font remonter la tension qui était descendue depuis l'annonce d'une trêve, mercredi, par les brigades al-Qassam. "Les frappes aériennes de l'ennemi sioniste sont de nouveaux crimes, selon cette branche arrmée du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza. Nous ne resterons pas silencieux face au crimes ". Entre lundi et mercredi dernier, ce groupe a renvendiqué le tir de 120 roquettes sur Israël.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.