Cet article date de plus de cinq ans.

4 100 personnes arrêtées en Asie pour des paris illégaux pendant l'Euro 2016

Une vaste opération de police a permis d'arrêter plus de 4.100 personnes en Asie, pour des paris illégaux sur les résultats des matches de l'Euro de football, indique Interpol le lundi 18 juillet 2016. 12 millions d’euros ont été saisis dans des lieux de paris clandestins, en Chine mais aussi en France.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une deuxième opération baptisée Aces a permis d’effectuer 33 arrestations (Photo d'illustration) © MaxPPP)

La police mondiale Interpol, basée à Lyon, a présenté le lundi 18 juillet 2016 les résultats d’une opération quasi planétaire menée par des centaines voire des milliers de policiers de très nombreux pays. L'opération visait à démanteler des paris clandestins à grande échelle qui se sont déroulés pendant l’Euro de football. En Asie, plus de 4 100 arrestations ont été réalisées. Les policiers ont saisi l'équivalent de 12 millions d’euros provenant de paris illégaux. 

Le montant total de ces paris s'élèverait à plus de 500 millions d’euros

 Près de 4 000 raids ont été menés dans des lieux de paris clandestins, dans toute la Chine, y compris Hong Kong et Macao, en Malaisie, à Singapour, en Thaïlande, au Vietnam mais aussi en France, en Grèce et en Italie. "Le nombre de saisies est le plus important de ces dernières années pour des opérations similaires" , a indiqué Chan Lok-wing, chef de la police de Hong Kong chargé du crime organisé. Chan Lok-wing a ajouté qu’il continuerait à coopérer avec Interpol pour "identifier et démanteler les réseaux criminels au niveau national, régional et international ."

À LIRE AUSSI ►►► Record en vue pour les paris sportifs pendant l’Euro 2016

Une deuxième opération baptisée Aces a permis d’effectuer 33 arrestations. Elle concernait des réseaux derrière des sites et des centres d’appels illégaux impliquant le Cambodge, la Corée, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam. Le directeur adjoint d’Interpol, Jim Anderson, chargé de la lutte contre la corruption et les crimes financiers a rappelé : "Les paris illégaux génèrent des profits considérables pour les réseaux du crime organisé qui sont souvent liés à la corruption, au trafic d’êtres humains et au blanchiment d’argent ."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.