Cet article date de plus d'onze ans.

165 corps ont été dégagés mercredi des lieux où sont survenues plusieurs avalanches lundi dans le nord de l'Afghanistan

Selon Suraya Dalil, ministre de la Santé publique par intérim, mercredi, 135 autres personnes ont été blessées dans le drame qui a eu lieu dans la passe de Salang, route fréquentée des montagnes de l'Hindu Kush, reliant la capitale Kaboul au nord du pays.Une tempête de neige sur la passe a provoqué des coulées qui ont enseveli des automobilistes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Avalanches meurtrières en Afghanistan, le 11 février 2010. (France 3)

Selon Suraya Dalil, ministre de la Santé publique par intérim, mercredi, 135 autres personnes ont été blessées dans le drame qui a eu lieu dans la passe de Salang, route fréquentée des montagnes de l'Hindu Kush, reliant la capitale Kaboul au nord du pays.

Une tempête de neige sur la passe a provoqué des coulées qui ont enseveli des automobilistes.

D'importantes chutes de neige se sont abattues ces derniers jours sur de nombreuses régions d'Afghanistan, après des mois de sécheresse. Elles ont provoqué une quinzaine d'avalanches qui ont obstrué les sorties du tunnel de Salang, construit à l'époque soviétique et long de 2,6 kilomètres, bloquant plus de 200 véhicules à l'intérieur.

"Les opérations de secours se poursuivent et le bilan risque de s'alourdir car nous continuons à dégager des dizaines de corps. Beaucoup de voitures ont été emportées et nous espérons toujours pouvoir retrouver des survivants", a déclaré mercredi à Reuters le général Mohammad Rajab, responsable de la route Kaboul-Salang.

Selon le ministre afghan de la Défense, Abdul Rahim Wardak, 3.000 personnes se sont retrouvées piégées dans leur véhicule alors qu'elles franchissaient le col, à 3.400 mètres d'altitude, et les secours en ont évacué environ 2.500. Un millier de soldats, ainsi que des unités de la police et des secours, ont été mobilisés pour ces opérations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.