Cet article date de plus de douze ans.

125.000 Congolais ont fui les rebelles ougandais

Les attaques des rebelles ougandais ont provoqué la fuite d'au moins 125.000 civils ces trois dernières semaines
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Militaires de la République démocratique du Congo (© France 3)
Les attaques des rebelles ougandais ont provoqué la fuite d'au moins 125.000 civils ces trois dernières semainesLes attaques des rebelles ougandais ont provoqué la fuite d'au moins 125.000 civils ces trois dernières semaines

Un constat qui a alarmé le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

"125.000 personnes ont été chassées de leurs villages situés dans le district de Haut Huele (Province orientale de la RDC) par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) ces trois dernières semaines", a précisé un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d'un point presse.

Depuis septembre 2008, les violences attribuées à la LRA dans la Province orientale ont provoqué la mort de 1.270 personnes ainsi que le déplacement forcé de plus d'un demi-million de personnes, selon le HCR.

Les rebelles ougandais sont également soupçonnés d'avoir enlevé 665 enfants vivant dans la région du nord de la République démocratique du Congo depuis un an.

Problèmes d'accès


Le HCR tente d'aider ces milliers de déplacés, malgré des problèmes d'accès persistants, a-t-il expliqué.

"L'insécurité et les routes impraticables continuent d'entraver la capacité des organismes à aider et assister la grande majorité des déplacés", a insisté M. Mahecic.

Par ailleurs, l'aide qui parvient à ces personnes étant insuffisante, "des frictions" ont commencé à apparaître entre les déplacés et les familles qui les accueillent, selon le HCR.

Plusieurs groupes armés sévissent dans le nord-est de la RDC, dont la LRA avec des effectifs estimés début 2009 à environ 500 miliciens, répartis entre le Sud-Soudan, la RDC et la Centrafrique.

La Mission de l'ONU en RDC (Monuc) a annoncé début juillet renforcer ses moyens militaires dans le nord-est pour faire face aux attaques de la LRA.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.