Mine effondrée en Turquie : dernier bilan de 300 morts

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 15/05/2014Durée : 00h38

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

il devenu l'ennemi des bonnes manières ? Notre dossier sur ceux qui disent non au portable. Bienvenue à tous. Où s'arrêtera la fronde des mineurs turcs et de ceux qui la soutiennent? Depuis hier, le pays vit au rythme des obsèques et des manifestations. Dernier bilan dans la mine : près de 300 morts. Aucun survivant n'a été remonté depuis 24 heures.

Des dizaines de tombes alignées, creusées dans l'urgence a Soma. Cette famille enterre un des siens. D'une tombe à l'autre, les mêmes scènes de détresse. Les funérailles se succèdent un peu partout dans cette région minière. Sur le site de l'accident, depuis 24 heures, les sauveteurs n'ont remonté que des cadavres.

Je suis là depuis mardi, cela fait 40 heures sans dormir. Quand on ressort de la mine avec des corps, c'est terrible.

Dans un atelier, deux hommes y croient encore. Ils confectionnent un système pour acheminer de l'eau avec l'espoir d'éteindre l'incendie qui y fait toujours rage. A l'extérieur, les habitants, en colère, ne se font plus d'illusion.

Dans cette mine, il n'y avait qu'un ascenseur! La vie de centaines de mineurs ne dépendait que d'un ascenseur.

Une exaspération attisée par ces images captées hier, en marge de la visite du Premier ministre. Un de ses conseillers, à gauche, roue de coups un homme venu interpeller la délégation officielle. Après Ankara et Istanbul hier, à Izmir, la grande ville de la région, des manifestants ont accusé le gouvernement de négligence. Un vent de révolte né du plus grand accident industriel que le pays ait connu.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==