Eruption volcanique aux Tonga : la remise en service d'internet pourrait prendre "deux semaines"

Les autorités de la Nouvelle-Zélande voisine ont déclaré que la catastrophe avait causé des "dégâts importants".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Image satellite montrant l'éruption du volcan sous-marin Hunga Tonga-Hunga Ha'apai, près des îles Tonga, le 15 janvier 2022.
 (EYEPRESS NEWS / AFP)

Les îles Tonga pourraient être encore privées d'internet pendant "deux semaines" après l'éruption volcanique qui a sectionné un câble de communication sous-marin. Dans un premier temps, la coupure d'internet a été attribuée à une panne de courant causée par la puissante éruption, mais des tests menés une fois le courant rétabli ont révélé une rupture du câble.

La petite nation du Pacifique sud peine à se remettre d'une éruption qui a recouvert la capitale Nuku'alofa de cendres. Les autorités de la Nouvelle-Zélande voisine ont déclaré que la catastrophe avait causé des "dégâts importants", mais aucune blessure et aucun décès n'a été pour l'heure signalé dans le pays. L'éruption de samedi a été si puissante qu'elle a été entendue jusqu'en Alaska, déclenchant un tsunami dans le Pacifique. Des côtes ont été inondées tant au Japon qu'aux Etats-Unis et deux personnes ont été tuées au Pérou.

La Nouvelle-Zélande a envoyé un avion de reconnaissance tôt lundi pour "une évaluation initiale de l'impact sur la zone et les îles à faible élévation", mais les informations arrivent au compte-gouttes. Les Tonga ont également accepté une offre australienne d'envoyer un avion de surveillance, selon Canberra. L'Australie préparait aussi "des denrées humanitaires essentielles" à envoyer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tsunami

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.