Tornades : que se cache-t-il derrière ce phénomène ?

Publié
Tornades : que se cache-t-il derrière ce phénomène ?
franceinfo
Article rédigé par
A. Jolly, E. Meyer, T. Leriche, J.-J. Buty, E. Noël, X. Roman, A. Forveille, P. Acheré, J. Louradour, Les Révélateurs FTV - franceinfo
France Télévisions

Alors que des tornades ont touché le Nord, dimanche 23 octobre, ce phénomène météorologique est encore difficile à prévoir. Il pourrait devenir de plus en plus fréquent avec le déréglement climatique en cours.

Un ciel noir, intriguant et menaçant. Ce sont là les prémisses d’une tornade. Pour qu’elle se forme, il faut deux masses d’air, l’une froide en altitude, l’autre chaude près du sol qui s’opposent et entraînent un nuage orageux. La tornade vient de vents violents et de courants changeants. Un tel événement est difficile à prévoir. “Ce genre de phénomènes passe encore entre les mailles des filets de nos modèles de prévision (...). Ils arrivent à voir des phénomènes de l'ordre de grandeur d’un kilomètre et là, on est encore bien en dessous”, explique Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. 

Certaines régions plus exposées

Il y a des régions plus privilégiées, notamment les régions de plaines (...) car les orages y ont plus le temps de se développer et de se propager”, confie Jérôme Cerisier, prévisionniste chez Weather Solutions. Dans le Nord, une tornade d’une rare intensité avait fait trois morts en 2008. On en recense entre 20 et 50 par an, un chiffre stable. À l’avenir, le réchauffement climatique pourrait créer des conditions favorables au développement de ces phénomènes.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.