Vidéo Tornades aux États-Unis : Mayfield, une ville au cœur du chaos

Publié Mis à jour
Tornades aux Etats-Unis : Mayfield, une ville au cœur du chaos
FRANCE 2
Article rédigé par
L.de La Mornais, L.Setyon, A.Monange - France 2
France Télévisions

La ville de Mayfield (États-Unis), en ruines depuis le passage d'une tornade qui a tout emporté sur son passage, vendredi 10 décembre, n'est plus qu'un spectacle de désolation. Les secours tentent toujours, deux jours après le drame, de retrouver des survivants au cœur des décombres.

La ville de Mayfield, dans le Kentucky (États-Unis), est dévastée suite au passage d'une tornade, vendredi 10 décembre. La commune, aujourd'hui rayée de la carte, n'est plus qu'un champ de ruines à perte de vue. L'atmosphère est silencieuse, hormis le bruit des engins de chantier. De nombreux résidents ont vu leur dernière heure arriver. "Elle a frappé d'un coup. On a juste eu le temps avec mon frère de se réfugier dans la baignoire. Il y avait des poteaux téléphoniques et électriques qui volaient, des boules de feu", confie un habitant. La mairie a été rasée. Dans un décor de tremblement de terre, certains viennent récupérer ce qu'il reste des stocks d'une ancienne épicerie de quartier.

Des débris aspirés jusqu'à 11 000 mètres

Selon les services radars de l'État, des débris ont été aspirés jusqu'à 11 000 mètres, l'altitude des avions de ligne, avant de retomber. Le centre-ville donne l'image d'un bombardement. "On a le cœur brisé. Je ne sais pas si on pourra s'en relever", confie une paroissienne. À quelques centaines de mètres, une usine de bougies, qui tournait 24h/24 à l'approche des fêtes de Noël, a été durement frappée. Le bilan se chiffrera en dizaines de morts. "Heureusement [la tornade] a frappé en soirée, la plupart des personnes étaient chez elles et ne se trouvaient pas dans les rues, ce qui a surement permis d'éviter d'autres tragédies", commente le journaliste Loïc de La Mornais, envoyé spécial à Mayfield.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.