Intempéries : les réparations vont coûter cher

Les tempêtes successives qui se sont abattues sur la France laissent derrière elles des dégâts importants et difficiles à estimer.

Voir la vidéo
France 3

Après la tempête, l'heure est au nettoyage et au constat des dégâts. À Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), par exemple, la digue historique a été atteinte. Dans le nord, des maisons sont inondées, des digues arrachées. Reconstruire risque de coûter cher, les montants sont parfois même difficiles à chiffrer, des centaines de milliers, voire des millions d'euros. La fédération des assureurs a déjà fait une première estimation des dégâts causés par les tempêtes Carmen et Eleanor : 200 millions d'euros pour 150 000 sinistres. Si les catastrophes naturelles continuent de s'accumuler, les primes d'assurance pourraient bien encore augmenter.

La violence de 2017

L'année 2017 a été particulièrement catastrophique : les éléments se sont déchaînés cet été avec trois ouragans successifs sur le sud des États-Unis et les Caraïbes. Des incendies ont ravagé les États-Unis. Selon l'un des plus gros assureurs, le coût de ces catastrophes s'élève à 250 milliards. Pour une indemnisation dans les meilleurs délais, mieux vaut fournir facture et photographies pour apporter la preuve des dégâts subis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitations endommagées à Sibiril (Finistère) après le passage d\'une violente tornade, le 29 décembre 2017.
Des habitations endommagées à Sibiril (Finistère) après le passage d'une violente tornade, le 29 décembre 2017. (MAXPPP)