La tempête Christian fait une victime à Belle-Ile

Une femme d'une cinquantaine d'années a été emportée par une vague, lundi matin. Selon les informations de France 2, son corps a été retrouvé vers 15h30 et identifié.

Un hélicoptère de la Sécurité civile au large de Belle-Ile-en-Mer (Morbihan), le 28 octobre 2013.
Un hélicoptère de la Sécurité civile au large de Belle-Ile-en-Mer (Morbihan), le 28 octobre 2013. ( MAXPPP)

Une femme d'une cinquantaine d'années a été emportée par une lame, lundi 28 octobre au matin, dans le sud-ouest de Belle-Ile-en-Mer (Morbihan). Selon les informations de France 2, son corps a été retrouvé vers 15h30 et identifié. C'est un promeneur qui a retrouvé le corps inanimé sur une plage.

Après le passage de la tempête Christian, l'île bretonne subit toujours les assauts de vents violents. "Elle se trouvait avec un groupe de personnes, lorsqu'elle a été emportée par une vague, explique l'enseigne de vaisseau Yann Bouvart, de la préfecture maritime Atlantique, contacté par francetv info. 

Les conditions météo ont compliqué les recherches

Des témoins ont alors appelé le Cross (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage), qui a déclenché les secours. Un zodiac des pompiers, un bateau de la SNSM (secours en mer) et un hélicoptère de la sécurité civile sont mobilisés pour retrouver la quinquagénaire dans cette mer déchainée.

Quelques heures avant que le corps ne soit retrouvé, Yann Bouvart ne se faisait guère d'illusions sur ses chances de survie. "Les conditions météo sont telles que les vedettes de secours n'arrivent même pas à s'approcher de ces rochers. Honnêtement, il ne faut pas trop se faire d'illusions sur ses chances de survie", expliquait-il.

Le Morbihan, comme les autres départements bretons, avait été placé dimanche en vigilance orange en raison du passage de la tempête Christian. Lundi, à 4 heures du matin, des rafales soufflant à 113 km/h ont été enregistrées à Belle-Ile, précise Météo France.