Tempête Amélie : dégâts importants sur la façade atlantique

Les plus fortes rafales de vent liées au passage de la tempête Amélie ont été enregistrées en Gironde, dimanche 3 novembre, à plus de 160 km/h.

France 2

Conteneurs renversés, mobilier urbain arraché, arbres couchés... la tempête Amélie a fait de nombreux dégâts sur toute la façade atlantique, dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 novembre. En forêt, les images sont impressionnantes, comme à Lacanau (Gironde), où le vent s'est engouffré à plus de 140 km/h en balayant des dizaines de pins sur son passage. Près de Royan (Charente-Maritime), un automobiliste s'est retrouvé coincé au beau milieu d'un champ près une sortie de route.

La Charente-Maritime toujours en vigilance orange

En Loire-Atlantique, une mini-tornade s'est abattue sur le petit village de Legé, près de Nantes. En quelques instants, plusieurs toitures ont été arrachées. Les pompiers sont intervenus plus de 500 fois sur la côte atlantique. Dix blessés légers ont été recensés, notamment à cause de chutes d'arbres près de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). Dimanche, la Charente-Maritime reste le seul département en vigilance orange.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des techniciens évacuent des arbres couchés sur la chaussée après le passage de la tempête Amélie, près de Hossegor (Landes), le 3 novembre 2019.
Des techniciens évacuent des arbres couchés sur la chaussée après le passage de la tempête Amélie, près de Hossegor (Landes), le 3 novembre 2019. (JEROME GILLES / NURPHOTO / AFP)