Inondations : les sinistrés face aux dégâts

Après le passage de la tempête Amélie dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 novembre, quel est le bilan des inondations et des fortes rafales qui ont soufflé sur la Côte d'Azur ?

FRANCE 2

Après une nuit de tempête orageuse à Marignane (Bouches-du-Rhône), Nicolas Mallia a découvert son jardin sous les eaux, dimanche 3 novembre au matin. Mobilier de jardin, cave, garage et même sa voiture ont été engloutis par les flots en moins d'une heure. Les opérations de pompage se sont multipliées. Pour repérer l'étendue des dégâts, un drone survole les zones sinistrées. Dans la commune voisine, un torrent a dévalé une colline pour se déverser sur une résidence toute neuve. Un coup dur pour ses habitants, déjà touchés par des inondations il y a dix jours.

L'état de catastrophe naturelle demandé

Inquiet des prochaines pluies à venir, un propriétaire s'est improvisé une protection de fortune. Les logements ont été nettoyés, mais le parking encore en travaux est toujours inondé. Pour ces nouveaux acquéreurs qui viennent de s'endetter pour plusieurs années, la colère est là. À Vitrolles (Bouches-du-Rhône), l'école élémentaire restera fermée jusqu'à jeudi 7 novembre. Les communes sinistrées ont demandé la reconnaissance d'état de catastrophe naturelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
La tempête Amélie a frappé la façade atlantique dimanche 3 novembre 2019.
La tempête Amélie a frappé la façade atlantique dimanche 3 novembre 2019. (DAMIEN MEYER / AFP)