Tempête Alex : des villages sont inaccessibles à cause des routes devenues dangereuses

Dans les Alpes-Maritimes, la tempête Alex survenue le vendredi 2 octobre a rendu des routes inaccessibles, empêchant ainsi de nombreux habitants de rejoindre leur village. 

France 3

Dans les Alpes-Maritimes, à contre-courant du Var qui charrie un impressionnant torrent de boue suite à la tempête Alex, les habitants des vallées tentent de rentrer chez eux en voiture. Partis de Roquebillière pour des examens médicaux, Alain et Danielle n’ont pas pu regagner leur domicile vendredi 2 octobre. Le couple a passé trois heures sur la route, en vain : ils ont dû se réfugier chez des amis. "On s’est retrouvé au rond-point juste à l’entrée de notre vallée, et là, tout bloqué, demi-tour", déplore Alain. Samedi 3 octobre, leur première tentative se heurte à un barrage de gendarmerie juste après Saint-Martin-du-Var. Ils rentreront chez eux par un détour qui prendra plusieurs heures. 

120 sinistrés dormiront à l'hôtel 

À l'embouchure des vallées de la Tinée et de la Vésubie, la route est bloquée. Les seuls à pouvoir passer sont les secouristes et les agents des routes, encore sonnés par ce qu’ils ont vu. Les routes sont encore trop dangereuses ; les riverains doivent rebrousser chemin. Samedi 3 octobre, près de 120 sinistrés évacués en urgence par hélicoptère dormiront à l’hôtel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une route détruite à La Bollène-Vésubie (Alpes-Maritimes), le 3 octobre 2020, après le passage de la tempête Alex.
Une route détruite à La Bollène-Vésubie (Alpes-Maritimes), le 3 octobre 2020, après le passage de la tempête Alex. (VINCENT-XAVIER MORVAN / AFP)