Tempête Alex : des villages de la vallée de la Roya sont toujours coupés du monde

Après le passage de la tempête Alex le vendredi 2 octobre, deux vallées sont au coeur de toutes les préoccupations : celle de la Vésubie et celle de la Roya, dans les Alpes-Maritimes. Certains villages sont toujours coupés du monde, dimanche 4 octobre.

France 2

Dans les Alpes-Maritimes, touchées par la tempête Alex survenue vendredi 2 octobre, Breil-sur-Roya est le dernier village avant une vallée de la Roya coupée du monde. Sur des images aériennes, on peut voir un pont endommagé, emprunté par les premiers secours. Un peu plus loin, un autre pont n'a pas résisté à la force du torrent. Plus on avance dans la vallée de la Roya, plus on découvre l’ampleur des dégâts. La route qui longe le fleuve s'est écroulée. De nombreux trous béants cisaillent la chaussée.

Un bilan humain plus lourd est redouté 

Certains élus ont pu se rendre sur place en hélicoptère. Ils redoutent un bilan humain beaucoup plus lourd, comme Charles-Ange Ginesy, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes : "Quand on voit l’état des lieux, l’état de délabrement et le manque de circulation de l’information, j’ai bien peur que l’ensemble de ces chiffres indiqués ne grossissent au fur et à mesure que l’on investisse le terrain", s'inquiète-t-il. À Tende, l'hôpital n'a plus d'électricité, ni d'eau, et bientôt plus de carburant pour les groupes électrogènes. Dimanche 4 octobre, les secours tentaient d’ouvrir une piste pour accéder au village au plus vite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bâtiments endommagés sur les rives de la Vesubie près de Roquebillière dans les Alpes-Maritimes après le passage de la tempête Alex, le 3 octobre 2020.
Des bâtiments endommagés sur les rives de la Vesubie près de Roquebillière dans les Alpes-Maritimes après le passage de la tempête Alex, le 3 octobre 2020. (NICOLAS TUCAT / AFP)