Tempête Alex : depuis des années, des intempéries de plus en plus violentes

La tempête Alex, survenue le vendredi 2 octobre, n'est pas le premier évènement violent en matière d'intempéries. Pour les spécialistes, ces tragédies à répétition seraient causées par la hausse des températures. 

France 3

Avant la tempête Alex survenue le vendredi 2 octobre, de nombreuses intempéries avaient touché le Sud-Est de la France. Le 23 novembre 2019 dans le Var et les Alpes-Maritimes, de violents orages étaient suivis d'une incontrôlable montée des eaux : l'équivalent de trois mois de pluie en 36 heures. Au 1er décembre, dans la même région, le scénario s'est reproduit : en dix jours, douze personnes ont péri. Le bilan humain est très lourd et les dégâts matériels sont considérables.

La hausse de la température de la Méditerranée

Il y a cinq ans quasiment jour pour jour, l'histoire se répète tragiquement sur la Côte d'Azur : quatre personnes décèdent à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), prises au piège dans un parking souterrain. Dans la nuit du 3 octobre 2015, 20 personnes perdent la vie. Depuis une dizaine d'années, la Côte d'Azur est le théâtre d'inondations meurtrières. Selon les spécialistes, ces tragédies à répétition s’expliquent en partie par la hausse des températures. "L’explication tient essentiellement dans le réchauffement climatique avec la hausse de la température de la Méditerranée : plus elle est chaude, plus elle libère de l’eau dans l’atmosphère", explique Ludovic Lagrange, météorologue.

Le JT
Les autres sujets du JT
(VALERY HACHE / AFP)