Alpes-Maritimes : la tempête Alex dévastatrice

Il est tombé près de trois mois de pluie en quelques heures dans les Alpes-Maritimes. Samedi 3 octobre, beaucoup de villages de l’arrière-pays niçois restent inaccessibles. Les images vues du ciel sont impressionnantes.

FRANCEINFO

Comme un tsunami, le torrent de montagne a ravagé l'arrière-pays niçois. La ville de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) était entourée par un écrin de verdure : il n'en reste rien. La violence de l'eau a taillé la montagne et emporté les maisons les plus proches de son lit. Les éboulements ont continué, rien n'est stabilisé. Plusieurs centaines de maisons ont été détruites ou sont désormais inhabitables, comme un chalet qui surplombe maintenant le torrent alors qu'il était encore à plusieurs dizaines de mètres du cours d'eau vendredi 2 octobre.

Une zone industrielle engloutie

Dans la vallée, on ne circule plus. Les routes sont coupées, de nombreux ponts sont emportés jusque dans la ville. Un amas de murs au milieu des eaux est tout ce qu'il reste de la gendarmerie de la commune, tandis que la station-service a disparu. L'eau a poursuivi sa course folle pour atteindre Roquebillière en aval. Les dégâts sont là encore considérables : la zone industrielle et le stade n'existent plus. Il est tombé localement l’équivalent de trois mois de pluie en quelques heures. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des dégâts causés par la tempête Alex dans le secteur de Roquebilière (Alpes-Maritimes), le 3 octobre 2020.
Des dégâts causés par la tempête Alex dans le secteur de Roquebilière (Alpes-Maritimes), le 3 octobre 2020. (SEBASTIEN BOTELLA / AFP)