Journée mousse dans le Finistère, où l'écume recouvre les rues de Saint-Guénolé

Avec la conjonction de la houle et du vent, la tempête a offert un spectacle insolite dans ce port, situé sur la commune de Penmarc'h.

Des vagues ont submergé le port de Saint-Guénolé (Finistère), lundi 8 février 2016.
Des vagues ont submergé le port de Saint-Guénolé (Finistère), lundi 8 février 2016. (B?ATRICE LE GRAND / MAXPPP)

Un blanc manteau recouvre certaines parties du littoral du Finistère, lundi 8 février. Et ce n'est pas la neige, mais bien l'écume qui a fait le régal des photographes. Depuis la nuit précédente, en effet, la tempête souffle sur la façade ouest de la France, avec des rafales qui peuvent atteindre 140 km/h. Tous les départements bretons ont été placés en vigilance orange vagues-submersion par Météo France. 

Une "neige bretonne" recouvre les rues

L'agence Météo France a d'ailleurs placé tous les départements bretons en vigilance orange vagues-submersion. Avec ces clichés pris à Saint-Guénolé (commune de Penmarc'h), on comprend mieux pourquoi. Les rues proches du front de mer ont offert un spectacle insolite, comme l'ont constaté ces journalistes du Télégramme et de RTL, entre autres témoins.

Les promeneurs ont été surpris par le spectacle de l\'écume, lundi 8 février 2016 à Saint-Guénolé (Finistère). 
Les promeneurs ont été surpris par le spectacle de l'écume, lundi 8 février 2016 à Saint-Guénolé (Finistère).  (B?ATRICE LE GRAND / MAXPPP)

Un phénomène récurrent mais toujours aussi spectaculaire

Ce phénomène est spectaculaire mais il est relativement fréquent. Début janvier, déjà, la houle et le vent ont créé ces "paquets de mer" et l'écume avait envahi les rues de cette petite ville du sud du département. A certains endroits, l'épaisseur de la couche avait atteint 50 centimètres et à l'époque, le quotidien Ouest France avait tourné ces surprenantes images.