Un séisme en Papouasie-Nouvelle-Guinée fait plus de 100 morts

Les secours ont été compliqués par l'éloignement des zones touchées par la secousse de magnitude 7,5 qui s'est produite le 26 février.

Le premier ministre Peter O\'Neill réconforte des habitants de Tari en Papouasie-Nouvelle-Guinée après un séisme, le 7 mars 2018.
Le premier ministre Peter O'Neill réconforte des habitants de Tari en Papouasie-Nouvelle-Guinée après un séisme, le 7 mars 2018. (PNG PRIME MINISTERS OFFICE / AFP)

Le bilan est lourd. Le séisme qui a frappé en février une zone montagneuse du centre de la Papouasie-Nouvelle-Guinée a fait plus de 100 morts et des milliers de blessés, a annoncé le Premier ministre Peter O'Neill, vendredi 9 mars.

Les secours ont été compliqués par l'éloignement des zones touchées par la secousse de magnitude 7,5 qui s'est produite le 26 février. De nombreuses routes ont été coupées, des ponts se sont effondrés. Les habitants de la province, mais aussi de celles de Hela et des Hautes-Terres méridionales et occidentales, vivent en outre sous la menace de fortes répliques.

"De façon tragique, le séisme dans les Hautes-Terres a déjà provoqué la mort de plus de 100 Papouasiens, et de nombreux autres sont portés disparus. Des milliers de personnes ont été blessées", a déclaré Le Premier ministre.