Séisme en Haïti : plus d'un million de personnes touchées, dont 540 000 enfants, estime Bruno Maes, représentant d’Unicef en Haïti

Environ 7 000 maisons ont été complètement détruites et 4 800 maisons sont endommagées, précise Bruno Maes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Deux personnes passent devant les ruines du Sacré coeur des Cayes dans la ville de Les Cayes en Haïti le 15 août 2021. (REGINALD LOUISSAINT JR / AFP)

"On estime à près d'1,2 million le nombre de personnes affectées par ce tremblement de terre, dont 540 000 enfants", affirme lundi 16 août sur franceinfo Bruno Maes, représentant d’Unicef en Haïti. L'Unicef a lancé un appel aux dons, tandis que le bilan du séisme en Haïti s'alourdit avec plus de 1 300 morts et des dizaines de milliers de personnes sans abri.

Quelle est la situation en Haïti 48 heures après le tremblement de terre ?

Ce séisme de magnitude 7,2 a frappé la région sud d'Haïti essentiellement avec un impact majeur dans trois départements, le Sud, les Nippes et la Grand'Anse. On estime à près d'1,2 million le nombre de personnes affectées par ce tremblement de terre, dont 540 000 enfants. Le nombre de morts s'élève à près de 1 300 d'après les derniers chiffres de la cellule de crise activée par le gouvernement. On est à environ 7 000 maisons complètement détruites et 4 800 maisons endommagées. Sans compter un certain nombre de ponts et d'infrastructures scolaires et médicales, hôpitaux et centres de santé, qui ont été partiellement détruits. L'urgence est actuellement médicale avec plus de 2 800 blessés. Le ministère de la Santé a lancé un appel pour du matériel orthopédique, des équipements médicaux liés surtout au cas de trauma. La deuxième priorité c'est l'eau et l'assainissement pour éviter toute épidémie et pour fournir de l'eau potable aux populations. On a de multiples canalisations d'eau qui ont explosé avec des systèmes d'eau et d'assainissement potable qui ne fonctionnent plus dans les villes de Jérémie, les Cayes, sans oublier les petites agglomérations.

Les hôpitaux haïtiens peuvent-ils faire face ?

Il y a une insuffisance de présence de médecins et d'infirmières, mais le ministère de la Santé a envoyé dès dimanche toute une série de spécialistes orthopédistes, chirurgiens et infirmières dans les hôpitaux du Sud pour combler les "gaps" en ressources humaines. Nous vidons tous les stocks disponibles et procédons à des commandes en urgence à l'extérieur du pays. Avec l'Unicef et d'autres agences, nous essayons de parer au plus pressé avec des commandes de matériel et équipements médicaux. Un premier container a pu traverser Martissant samedi. L'Unicef a pu faire parvenir un camion avec des équipements médicaux nécessaires pour ses hôpitaux. On a encore des défis de sécurité, le sud de la ville de Port-au-Prince, contrôlé par des groupes armés, fait que le passage vers Martissant n'est pas aisé. On fait un plaidoyer pour un corridor humanitaire et le premier convoi a pu passer dimanche. Aujourd'hui et demain nous espérons avoir ce couloir humanitaire en permanence.

À quels problèmes sont confrontées vos équipes de l'Unicef ? La tempête tropicale Grace est-elle déjà arrivée sur l'île ?

On constate de nombreux problèmes de communication. Il y a de l'aide à fournir dans de nombreux endroits différents et les routes sont bloquées entre Les Cayes et Jérémie pour le moment. Nous faisons face à des problèmes d'accès en termes de logistique et de distribution. L'Unicef en appelle à la solidarité des amis d'Haïti pour répondre à ces urgences dans les plus brefs délais. Les vents sont déjà assez violents, les pluies ont commencé dans diverses localités. Le risque est de compliquer encore la situation avec un risque épidémique, à cause des inondations. Cela va faire augmenter les risques de la vulnérabilité de la population, déjà extrêmement élevés. Une des priorités d'intervention de l'Unicef est de pouvoir réhabiliter des systèmes d'eau dans les villes et agglomérations, mais surtout diminuer les risques d'épidémie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.