Mayotte secouée jour et nuit par des tremblements de terre

À Mayotte, le quotidien est rythmé depuis près d'un mois par des secousses sismiques. Elles font peu de dégâts, mais suscitent beaucoup d'angoisse.

Voir la vidéo
France 3

Le jour, la nuit, depuis le 10 mai, les Mahorais vivent au rythme des secousses. Pas de blessés ni de destruction, mais une population éprouvée. Beaucoup préfèrent dormir à l'extérieur. "Autant être dehors, s’il y a des dégâts, des soucis, au moins on est tous dehors, en train de s'entraider ou de se protéger", témoigne une Mahoraise. L'épicentre sismique se situe à une soixantaine de kilomètres à l'est de Mayotte, à dix kilomètres de profondeur. Depuis le 10 mai dernier, plus de 800 secousses ont été enregistrées, la plus puissante atteignant la magnitude de 5,8 sur l'échelle de Richter.

Normes antisismiques non respectées

"On est réveillés chaque nuit par un tremblement de terre, qui ne casse pas encore les maisons, encore que, ça commence à se fissurer un peu partout", raconte Bruno Minas, journaliste pour Mayotte La Première. Des bâtiments fissurés comme une école à Hamouro, dont plusieurs salles de classe ont été temporairement fermées. Des experts en sismologie ont été envoyés à Mayotte. Selon eux, il ne devrait pas y avoir de secousse de grande ampleur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Kaweni, à Mayotte, dans le plus grand bidonville de France.
Kaweni, à Mayotte, dans le plus grand bidonville de France. (RADIO FRANCE)