Chine : le violent séisme dans le sud-ouest du pays a fait au moins 65 morts

L'armée chinoise a déployé 1 900 militaires pour participer à la recherche des disparus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des pierres sont tombées sur une route près de la ville de Lengqi, dans le comté de Luding (Chine), le 5 septembre 2022.  (XINHUA / AFP)

Le bilan du puissant séisme de magnitude 6,6 qui a frappé, lundi 5 septembre, une zone montagneuse dans le sud-ouest de la Chine a été revu à la hausse : il fait désormais état d'au moins 65 morts, selon les autorités locales

Survivants à sortir des décombres, rivières à franchir, tentes de secours à monter... Les secours s'activaient mardi pour venir en aide aux victimes. L'armée chinoise a annoncé avoir déjà déployé 1 900 militaires pour participer à la recherche des disparus et secourir la population affectée.

La secousse a été enregistrée à 12h52 locales (6h52 heure française), lundi, dans la province du Sichuan, a déclaré l'USGS, l'institut américain d'études géologiques (en anglais). La profondeur du séisme est estimée à 10 km et l'épicentre se situe à 39 m du canton de Luding, a précisé la chaîne CCTV.

Des habitants confinés 

"Des habitations ont été gravement endommagées" et "les télécommunications ont été coupées" à certains endroits près de l'épicentre, selon la chaîne de télévision publique, qui cite des propos tenus lors d'une conférence de presse des autorités de la préfecture de Garze, laquelle administre Luding.

La secousse a également été ressentie quelque 200 kilomètres plus loin, dans la capitale provinciale Chengdu, dont les 21 millions d'habitants sont actuellement confinés chez eux en raison d'un foyer de Covid-19. La secousse était "relativement forte", a déclaré à l'AFP une habitante. "Certains de mes voisins du rez-de-chaussée ont dit qu'ils l'avaient ressentie très clairement", a-t-elle ajouté.

Mais comme Chengdu est actuellement confinée"les gens ne sont pas autorisés à quitter leurs complexes résidentiels, donc beaucoup se sont précipités dans leurs cours" en bas de chez eux, a-t-elle souligné. Le Centre chinois des réseaux sismiques a fait état de plusieurs répliques dans les environs du premier tremblement de terre.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.