Ardèche : deux ans après le séisme du Teil, "toutes les écoles vont pouvoir rouvrir" en septembre 2021

Les gravats sont toujours en cours d'évacuation mais la reconstruction va commencer, annonce le maire.

Article rédigé par
avec France Bleu Drôme Ardèche - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'église du quartier de Mélas au Teil date du XIIème siècle. Elle a beaucoup souffert du tremblement de terre du 11 novembre 2019 et le maire "ne sait pas du tout", ce qu'elle va devenir. (PIERRE-JEAN PLUVY / RADIOFRANCE)

Un an après le séisme du Teil, en Ardèche, "toutes les écoles vont pouvoir rouvrir" en septembre 2021, a affirmé mardi 10 novembre sur France Bleu Drôme Ardèche Olivier Pévérelli, le maire de la commune. "Ça fera deux ans certes, mais on avance", a-t-il poursuivi.

Le séisme d'une magnitude de 5,4 sur l'échelle de Richter a engendré de gros dégâts sur la commune, notamment dans le quartier de Mélas, le 11 novembre 2019. À 11h52, la terre a tremblé pendant 7 secondes. Dans l'école de ce quartier, les gravats sont en train d'être évacués, avant le début de la reconstruction. Pour l'école du centre, les travaux vont démarrer dans quelques semaines.

Nous reprenons vie et c’est quand même une bonne nouvelle même si la reconstruction va prendre des années. 

Olivier Pévérelli, maire du Teil

à France Bleu Drôme-Ardèche

L'élu évoque également l'ancien temple quartier Kléber, devenu lieu culturel. "Nous avons quasiment terminé les travaux" et cet espace "devrait rouvrir dans les trois mois qui viennent".

Plusieurs lieux de culte ont également été abîmés. Pour l'église de Mélas la situation est compliquée. Le maire "ne sait pas du tout", ce qu'elle va devenir. Selon un rapport d'experts, "toutes les voûtes se sont effondrées, les soubassements sont très endommagés, les piliers de l’église ont été sectionnés. Il y a un trait comme si ça avait été fait au laser. Il y a des dégâts très importants et l’expert ne sait pas nous dire si les travaux de réhabilitation vont être suffisamment solides pour pouvoir rouvrir l’église. Nous sommes dans l'expectative et une décision devrait être prise dans les prochaines semaines. On va rencontrer la paroisse et l’évêché. C’est une décision qui sera prise collectivement". Le déblaiement n'a pas commencé dans l'église située dans le centre de la commune. Des travaux ont juste été effectués pour sécuriser ce lieu de culte dont le clocher menaçait de s'effondrer.

Les travaux qui doivent être effectués dans le centre-ville vont démarrer le mois prochain en décembre et le reste de la ville d'ici 3-4 mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.