Sécheresse : le Doubs est à sec

Avec les fortes chaleurs et la sécheresse, certaines rivières sont littéralement à sec. Le Doubs a de nouveau disparu par endroit entre Pontarlier et Morteau. Si la situation n’est pas encore critique, elle pourrait très vite le devenir.

France 3

Depuis deux semaines, le maire du Ville-du-Pont (Doubs) et son adjoint contrôlent chaque jour le niveau de leur réserve d’eau. Dans le Haut-Doubs il n’a pas plu depuis le 15 juillet. Pour la petite commune de 320 habitants, la situation pourrait très vite se compliquer. "C’est inquiétant, les sources diminuent, deux sources sur trois sont presque taries", constate l’adjoint au maire Jean-Marc Faivre.

Une rivière presque à sec

Le niveau du Doubs est aussi en forte baisse dans le village, se limitant par endroit à quelques centimètres d’eau. "En dessous de 140-150 millimètres d’eau en un mois, le Doubs peut disparaître", craint le maire Gérard Jouille. La rivière avait été à sec il y a deux ans pendant plus de six mois. Cette année, si la chaleur persiste, le Doubs pourrait à nouveau disparaître jusqu’à l’automne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Avec les fortes chaleurs et la sécheresse, certaines rivières sont littéralement à sec. Le Doubs a de nouveau disparu par endroit entre Pontarlier et Morteau. Si la situation n’est pas encore critique, elle pourrait très vite le devenir.
Avec les fortes chaleurs et la sécheresse, certaines rivières sont littéralement à sec. Le Doubs a de nouveau disparu par endroit entre Pontarlier et Morteau. Si la situation n’est pas encore critique, elle pourrait très vite le devenir. (France 3)