Cet article date de plus d'un an.

Sécheresse : le dispositif d'alerte renforcée prolongé dans les Pyrénées-Orientales

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Sécheresse : le dispositif d'alerte renforcée prolongé dans les Pyrénées-Orientales
Sécheresse : le dispositif d'alerte renforcée prolongé dans les Pyrénées-Orientales Sécheresse : le dispositif d'alerte renforcée prolongé dans les Pyrénées-Orientales (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - A. Schiller, France 3 Régions
France Télévisions
franceinfo
Le département, en proie à une importante sécheresse depuis près d'un an, va devoir gérer ses réserves en prévision d'un été ardent. Des nouvelles restrictions d'usage de l'eau devraient entrer en vigueur début mai.

Partout dans les Pyrénées-Orientales, les réserves d'eau sont à sec. Selon le préfet, le département traverse une sécheresse historique, du jamais vu depuis 60 ans. Il met donc en place un plan de gestion de l'eau. "Il faut prendre des décisions de gestion prudentes, en anticipant ce qu'il va se passer d'ici la fin de l'été. Parce que les volumes d'eau dont on dispose sont les volumes d'eau qu'on aura jusqu'à la fin de l'été", explique Rodrigue Furcy. Touchées par la sécheresse depuis l'été dernier, les Pyrénées-Orientales sont depuis le mois de février en alerte renforcée. 

L'inquiétude monte chez les agriculteurs

À compter du 10 mai, un nouvel arrêté préfectoral doit définir d'autres restrictions d'usage de l'eau dans les territoires de la Têt et de l’Agly. Les forages, les ventes de piscines hors-sol, les stations de lavage ou encore l'arrosage des espaces verts et des golfs devraient être impactés. Concernant l'irrigation agricole, les concertations doivent se poursuivre entre la préfecture et la chambre d'agriculture pour définir les modalités de restrictions. Les agriculteurs sont inquiets. Le dispositif actuel d'alerte renforcée devait s'appliquer jusqu'au 30 avril, il est désormais prolongé jusqu'au 9 mai.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.