Sécheresse : à l’été 2023, "on aura à nouveau des communes qui vont manquer d’eau", prévient Christophe Béchu

Publié
Durée de la vidéo : 10 min
Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 21 avril. -
Sécheresse : à l’été 2023, « on aura à nouveau des communes qui vont manquer d’eau », prévient Christophe Béchu Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 21 avril. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - J. Wittenberg
France Télévisions
Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 21 avril.

La sécheresse frappe une grande partie du pays. Quel est l’état des lieux, la situation est-elle pire que l’an dernier ? "Malheureusement, oui. […] On a eu un mois de mars assez pluvieux qui a réhumidifié les sols. Le problème, c’est que l’on n’a pas eu suffisamment d’eau pour recharger les nappes phréatiques. Il y a un an, au 1er avril 2022, on avait 58 % des nappes phréatiques qui étaient en dessous de leur moyenne habituelle. Au 1er avril de cette année, c’est 75 %", explique Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 21 avril.

"On a 40 départements dans lesquels il y a de la vigilance ou des alertes"

Existe-t-il des disparités locales ? "Dans le couloir rhodanien, dans le pourtour méditerranéen, on est déjà dans une situation qui correspond à une fin de mois de juin. On a, dans ces endroits-là, des niveaux qui sont tellement bas que nous avons déjà des arrêtés d’alerte, d’alerte renforcée ou de crise qui sont pris. On a 40 départements dans lesquels il y a de la vigilance ou des alertes", détaille le ministre.

Que faut-il faire face à cette situation ? "La semaine prochaine, je vais à nouveau réunir le comité d’anticipation sécheresse le 27 avril pour faire le point avec les préfets et continuer à regarder s’il n’y a pas matière à durcir dans un certain nombre d’endroits les arrêtés, continuer à restreindre les usages de l’eau pour préserver la ressource", précise Christophe Béchu.

Et pour l’été 2023 ? "Compte tenu du niveau des nappes, du déficit pluviométrique, on aura à nouveau des communes qui vont manquer d’eau", met néanmoins en garde le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. "Il faut se dire que l’on arrête de penser qu’on aura de l’eau pour toujours, tout le temps et pour tout le monde", conclut-il.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.