Sécheresse : 24 départements métropolitains ont franchi le seuil d’alerte et mis en place des restrictions

Les usages domestiques comme "le lavage des voitures, le remplissage des piscines" ou encore "l'arrosage des pelouses et massifs" sont interdits.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Photo d'illustration. (ALEXANDRE CHASSIGNON / RADIO FRANCE)

Selon le ministère de la Transition écologique, 24 départements métropolitains ont dépassé le seuil d’alerte de vigilance face à la sécheresse et font face à des restrictions d’eau. Au 27 mai, 92 arrêtés préfectoraux avaint été mis en place, à la fois pour les agriculteurs mais aussi pour les particuliers.

Dans les zones placées en alerte, les mesures de restriction "visent à réduire les prélèvements pour assurer un débit minimum des cours d'eau", précisent les préfectures. Les usages domestiques comme "le lavage des voitures, le remplissage des piscines" ou encore "l'arrosage des pelouses et massifs" sont interdits.

Des difficultés pour nourrir les bêtes

Sont concernés les départements suivant : l'Ille-et-Vilaine, la Sarthe, le Maine-et-Loire, la Loire-Atlantique, la Vienne, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Charente-Maritime, la Charente, la Dordogne, le Tarn, la Haute-Savoie, l'Ain, l'Ardèche, la Drôme, les Alpes-de-Haute-Provence, le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes, le Var, les Pyrénées Atlantiques, le Loiret, l'Yonne et les Hautes-Alpes.

En déplacement jeudi dans le Loiret, la Première ministre, Elisabeth Borne, a rappelé que 400 millions ont été débloqués pour les "éleveurs qui peuvent avoir, du fait de la sécheresse, des difficultés sur l'alimentation animale". Cette enveloppe a été allouée après le plan d'aide exceptionnelle mis en place en raison de la guerre en Ukraine et à l'envolée des prix de ces aliments.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécheresse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.