EN IMAGES. À cause de la canicule, le niveau de ces rivières part à vau-l'eau

À travers la France, plusieurs cours d'eau ou étangs se retrouvent asséchés.

La Thur presque à sec dans le village de Wildenstein (Haut-Rhin), le 2 août 2018.
La Thur presque à sec dans le village de Wildenstein (Haut-Rhin), le 2 août 2018. (MAXPPP)

Qu'ont en commun le Doubs, la Savoureuse ou encore le Rohrschollen ? Tous sont des cours d'eau asséchés, à cause de la canicule. De la Loire-Atlantique jusqu'à l'Alsace en passant par la Franche-Comté, les rivières françaises souffrent également de la vague de chaleur qui touche l'Hexagone. Franceinfo a recensé sur les réseaux sociaux plusieurs cours d'eau à sec.

Le Doubs

À cause du manque de pluie, trente-neuf départements font l'objet de restrictions d'eau. C'est notamment le cas dans le Doubs. La rivière franc-comtoise éponyme s'est complètement asséchée en à peine quatre jours, entre les villes de Morteau et Pontarlier. Du jamais-vu pour les riverains. 

La Savoureuse

Dans le Territoire-de-Belfort et le Doubs, la Savoureuse voit son niveau baisser jour après jour. Elle est d'ailleurs à sec entre Lepuix et Sermamagny, sur 3,5 km. Plusieurs pêches de sauvetage ont été organisées pour sauver les poissons. 

Les marais de Lansargues

Près de Montpellier, dans l'Hérault, la canicule accentue la sécheresse estivale naturelle des étangs. Des centaines de poissons ont été retrouvés morts dans les étangs du Pays de l'Or, un phénomène naturel l'été mais accentué par les fortes chaleurs.

La Vesle

La rivière marnaise n'a plus une goutte d'eau sur plusieurs kilomètres de part et d'autre du village de L'Épine. "De plus en plus de gens tirent l'eau de la rivière, notamment les agriculteurs, de manière autorisée avec des compteurs très réglementés", explique le maire, Jean-Pierre Adam, à France Bleu