Sans-abri : une nuit par -7°C à Grenoble

Les SDF seraient 140 000 en France. À cause du grand froid qui touche la France depuis le début de la semaine, 130 000 places d'hébergement supplémentaires ont été débloquées. Les maraudes sont aussi renforcées. Reportage à Grenoble (Isère). 

France 2

À chaque degré de moins, des dizaines d'appels d'urgence en plus pour le Samu social. Ce jeune couple d'origine étrangère dort dehors depuis deux jours, transi de froid. La première priorité : les aider à se réchauffer. Dans la nuit du lundi 16 janvier, la température a chuté jusqu'à -7° à Grenoble (Isère). Facteur aggravant, le vent du Nord s'est levé. À présent les maraudeurs cherchent un Sans Domicile Fixe (SDF) signalé par un particulier bienveillant, mais impossible de le localiser. L'urgence est partout. Devant la gare, ce sans-abri traine toute sa vie dans ses valises qui pèsent encore plus lourd. Le froid tétanise.

Des hébergements d'urgence dans un gymnase

À l'arrière de la voiture, deux jeunes femmes mineures sont elles aussi prises en charge. Elles demandent un manteau supplémentaire. Tandis qu'à l'intérieur, le transfert vers des hébergements d'urgence s'organise. La gare va bientôt fermer. "On a vu avec le 115 qui nous ont trouvé des places dans un gymnase à Échirolles (Isère), donc on va tous les emmener là-bas, au moins on est sûrs qu'ils dormiront au chaud", explique Ambroise Perrier, bénévole du Samu social.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres de la Croix Rouge discutent avec un sans-abri. (Photo d\'illustration).
Des membres de la Croix Rouge discutent avec un sans-abri. (Photo d'illustration). (LIONEL BONAVENTURE / AFP)