Cet article date de plus de quatre ans.

À Toulouse, des locataires "gardent leur doudoune" dans leur immeuble énergivore

Avec l’arrivée du froid, 38 locataires d’un immeuble mal isolé de Toulouse alertent leur office HLM. Des travaux sont prévus, mais pas avant 2018.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
  (PHILIPPE TURPIN / MAXPPP)

À Toulouse, 38 locataires d’un immeuble mal isolé alertent leur office HLM avec l’arrivée du froid. Pour la déperdition de chaleur, leur bâtiment est classé en catégorie G, c’est-à-dire la plus basse.

Du chauffage, des factures, mais pas de chaleur

Les locataires réclament en urgence des travaux pour rénover le bâtiment. Il y fait froid, malgré le chauffage, nuit et jour. Ahmed témoigne de l'inconfort, malgré son organisation.

Cette nuit, avec les portes et les volets fermés, les radiateurs allumés, il a fait 13, 14 degrés, pas plus.

Ahmed, locataire d'un immeuble mal isolé à Toulouse

à franceinfo

En revanche, la facture grimpe. Ce locataire d'un appartement dont l'exposition ne permet pas l'ensoleillement paye environ 400 euros tous les deux mois. Comme lui, ses voisins se débrouillent comme ils peuvent. "Ça m’arrive de garder la doudoune", explique une autre locataire. "J’ai trois chauffages qui tournent sans arrêt. Et ça descend jusqu’à 9 degrés". 

Au 4e étage de l’immeuble, la situation de Jean-Claude se complique à cause de volets qui ne ferment pas correctement.

Sur les volets, il y a des ouvertures d’un centimètre à peu près. Je leur ai dit de changer les joints.

Jean-Claude, locataire

à franceinfo

Sa demande est restée sans réponse pour l‘instant. À côté, Nadia est inquiète pour ses trois enfants, souvent malades. "Ils ont des problèmes de bronchiolite à répétition et de l’asthme", dit-elle. Cette locataire toulousaine s'est aussi retournée vers les responsables HLM pour se plaindre du froid et de l'humidité.

Ils disent que c’est bien isolé, qu’il n’y a pas de problème de poissons d’argent, des petites bêtes partout, dans la baignoire, les toilettes, entre les matelas et le sommier, dans les armoires.

Nadia, habitante de l'immeuble énergivore

à franceinfo

Le bailleur, Habitat social, a prévu des travaux dans le bâtiment fin 2018. 

L'arrivée du froid inquiète les locataires d'un immeuble énergivore de Toulouse - un reportage de Frédéric Bourgade
écouter

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.