Trois départements bretons toujours en alerte rouge à la pollution aux particules fines

Saint-Brieuc, Saint Malo et Brest font partie des villes les plus touchées avec un indice de 8 sur une échelle de 10.

Des automobilistes à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 20 novembre 2018. 
Des automobilistes à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 20 novembre 2018.  (SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP)

L'épisode de pollution qui traverse la Bretagne se poursuit. Trois départements du nord de la Bretagne sont toujours en alerte rouge aux particules fines, lundi 22 avril, selon l'association Air Breizh. Il s'agit du Finistère, des Côtes-d'Armor et de l'Ille-et-Vilaine.

Saint-Brieuc, Saint-Malo et Brest font partie des villes les plus touchées avec un indice de 8 sur une échelle de 10, rapporte France Bleu Breizh Izel. Cela signifie une qualité de l'air "mauvaise" à "très mauvaise", selon Air Breizh. Le sud de la région et la ville de Rennes s'en sortent un peu mieux, avec un indice de 6 sur 10.

Il est recommandé de réduire les activités en extérieur. La vitesse est également limitée sur les routes depuis samedi avec jusqu'à 20 km/h de moins sur les voies express.