Cet article date de plus de quatre ans.

Santé : les sportifs bravent le froid et la pollution

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : les sportifs bravent le froid et la pollution
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À Besançon (Doubs), une équipe de France 3 a interrogé des gens qui font du sport en plein pic de pollution.

Jusqu'alors, ils ne bravaient que le pic de froid. Aujourd'hui, les sportifs affrontent aussi un pic de pollution atmosphérique. "C'est un peu difficile au niveau de la respiration", dit un homme, qui court. Est-ce que les sportifs prennent en compte les pics de pollution ? "Non, je n'étais même pas au courant", répond un homme, qui assure ne pas ressentir de gêne particulière.

Éviter toute activité intense

À l'hôpital de Besançon (Doubs), une équipe de France 3 a rencontré un patient souffrant de bronchopneumopathie chronique obstructive. La pollution aux particules fines a clairement un effet sur sa santé. "Si je suis dans une file de camions, ça me gêne quand j'ai l'odeur du gasoil dans les trous de nez", témoigne-t-il. Mieux vaut prévenir que guérir, alors le mieux c'est d'éviter toute activité intense pendant le pic de pollution.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.