Cet article date de plus de quatre ans.

Santé : comment lutter contre la pollution aux particules fines

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : comment lutter contre la pollution aux particules fines
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une semaine après le plus gros pic de pollution sur la capitale, les professionnels de santé commencent à avoir un peu de recul sur ses effets sur les plus vulnérables. France 2 vous explique les précautions à prendre pour se protéger des particules fines.

Plus de 150 appels à SOS Médecins ce vendredi 16 décembre au matin, journée chargée pour le Dr Smaja. Il rend visite à cette jeune femme enrhumée depuis plusieurs jours et sujette à l'asthme. Le docteur lui diagnostique une laryngite. Le pic de pollution de ces derniers jours aggrave ses symptômes. "La pollution en plus, sur des terrains un peu sensibles, ça peut provoquer des symptômes avec là typiquement la laryngite", explique le médecin.

Respirer par le nez plutôt que par la bouche

Des symptômes parfois décalés par rapport au début du pic de la pollution, comme la semaine dernière. "48 heures après le début de la pollution, on a eu des appels pour asthme, des bronchites, pour tout", explique le Dr Serge Smaja. Soigner et protéger les personnes les plus fragiles, dans cette maison de retraite, la mauvaise qualité de l'air est aussi dans toutes les discussions. Aujourd'hui pas de sortie, il est conseillé aux pensionnaires de rester au chaud. Pour les personnes fragiles, il est conseillé par les médecins de respirer par le nez plutôt que par la bouche, car le nez est un filtre naturel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pollution aux particules fines

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.