Cet article date de plus de quatre ans.

Pollution : "On met en place la gratuité des transports" en Ile-de-France

Stéphane Baudet, vice-président de la région Ile-de-France en charge des transports, a annoncé, lundi sur franceinfo, la mise en place de la gratuité des transports dans la région ainsi que sa prolongation si le pic de pollution se poursuit.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le quartier de la Défense à Paris vu depuis Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), lundi 5 décembre. (FRANCK FIFE / AFP)

"On met en place la gratuité sur l'ensemble des transports. Ce sera renouvelé mercredi si le pic est renouvelé", a annoncé Stéphane Beaudet, vice-président de la région Ile-de-France en charge des transports, lundi 5 novembre sur franceinfo. Cette décision est prise pour donner suite à la mise en place de la circulation alternée en raison d'un pic de pollution à Paris et dans la région. La RATP a confirmé via un communiqué cette gratuité pour le lendemain.

Stéphane Beaudet a précisé qu'une telle mesure coûte "quatre millions d'euros à la collectivité", même si généralement, elle n'est pas très suivie le premier jour. "Nombreux sont ceux qui finissent par prendre leur journée ou utilisent d'autres moyens", a expliqué Stéphane Beaudet, "la gratuité finit par trouver son public" lorsque la mesure s'applique pour deux ou trois jours.

La question du covoiturage est essentielle

Stéphane Beaudet
vice-président de la région Ile-de-France en charge des transports

à franceinfo

Il estime que la circulation alternée n'est pas non plus "la panacée. (...) La dernière fois que ça a été fait, il y a eu environ 20% de véhicules de moins dans la région pour seulement 2% de baisse de la pollution."

Cependant, il souhaiterait que la circulation alternée soit "institutionnalisée", c'est-à-dire "qu'à partir d'un certain seuil de pic [de pollution], cela devienne automatique, c'est une demande qu'on a réitérée auprès du préfet de police, on espère qu'elle sera entendue".

Pour le vice-président en charge des transports, la question de la baisse de la pollution ne passe pas uniquement par une meilleure offre des transports, car durant "19 heures par jour, notre réseau est l'un des plus performants au monde".

La fermeture des voies sur berge déplace la pollution

Stéphane Beaudet a préféré aborder la question du covoiturage : "Aujourd'hui en heure de pointe, vous avez des voitures avec 1,2 personne par voiture. S'il y avait deux personnes par voiture, il n'y aurait plus un bouchon. Et une voiture dans un bouchon pollue plus qu'une voiture qui roule à 80km/h."

Stéphane Beaudet a également réagi à la fermeture très critiquée des voies sur berge, "ce n'est pas en les fermant qu'il y a moins de pollution sur la capitale. Toutes les premières études qu'on a pu avoir montrent (...) qu'autour du périphérique et dans les quartiers connexes au quai, la pollution a déjà augmenté."

"La gratuité sur l'ensemble des transports sera renouvelée mercredi si le pic se poursuit", Stéphane Beaudet
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.