Cet article date de plus de trois ans.

Pollution : comment s’organisent les travailleurs face aux restrictions de circulation ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pollution : comment s’organisent les travailleurs face aux restrictions de circulation ?
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Pour faire face au pic de pollution, les véhicules les plus polluants ne sont pas autorisés à circuler à Paris. Les travailleurs doivent s’organiser.

Pour arriver jusqu’au marché ce matin, les commerçants n’étaient pas tous sereins. Avec sa camionnette diesel de 1999, cette vendeuse a dû ruser sur les routes pour éviter les contrôles, afin de ne pas perdre une journée de travail. "Normalement, je dois rester chez moi, je fais comment, c’est un gros problème", explique-t-elle. À quelques stands de là, malgré sa mauvaise vignette, ce commerçant est persuadé d’être en règle. Il garde sur lui une dérogation de la préfecture, donnée aux commerçants parisiens. Sauf qu’elle n’est plus valable…

Renouveler ses véhicules

Entre-temps, les règles ont changé, et tout le monde s’y perd un peu. Alors pour être sûr d’être dans leur bon droit, certains ont anticipé. Cette entreprise qui recycle les gravats ne peut pas se permettre de ne pas avoir de véhicule. "Si on n’intervient pas pendant une journée, c’est dramatique", explique Jérôme Bischoff, responsable logistique Allieco. L’entreprise préfère donc renouveler régulièrement ses véhicules.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.