Cet article date de plus de six ans.

Après les orages, 8 500 foyers privés d'électricité en Aquitaine

Les forts orages ont entraîné des chutes de branches et d'arbres ainsi que des impacts de foudre sur les lignes aériennes. Quelques personnes ont été blessées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des éclairs illuminent le ciel de Godewaersvelde (Nord), le 19 juillet 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Des chutes de branches et d'arbres, des impacts de foudre sur les lignes aériennes... Les forts orages accompagnés de rafales de vent violentes et de grêle ont entraîné des dégâts dans le sud-ouest de la France samedi 19 juillet dans la soirée puis dans la nuit. Conséquence, quelque 8 500  foyers étaient privés d'électricité dimanche matin en Aquitaine. Selon ERDF, 7 000 foyers restaient à rétablir en Gironde, et 1 500 en Dordogne.

En Gironde, les pompiers ont effectué 42 interventions durant la nuit. Environ 150 techniciens d'ERDF et des salariés d'entreprises spécialisées sont à pied d'œuvre pour rétablir le courant et reconnecter la majorité des foyers d'ici la fin de journée.

Des scouts légèrement brûlés par la foudre

Ces forts coup de vents accompagnés de grêle ont également interrompu le festival de jazz de Saint-Emilion (Gironde) et concouru à l'annulation des concerts prévus dimanche. En Dordogne, le festival du Grand Souk a été annulé à la dernière minute à la suite d'un orage de grêlons de la taille d'une balle de ping-pong. Une dizaine de personnes ont été légèrement blessées par la grêle, pour certaines recousues sur place. Le concert que devait donner Vanessa Paradis a été annulé.

En Charente-Maritime, six scouts de France de l'Oise, qui étaient en bivouac sur la commune de Saint-Simon de Pellouaille, ont été légèrement brûlés aux jambes par la foudre. Les pompiers, appelés à 5h30, les ont évacués vers le centre hospitalier de Saintes. En Gironde, trois camps de scouts, soit près de 130 personnes, avaient été évacués préventivement durant la nuit.

Les pompiers sont également intervenus à une cinquantaine de reprises dans les Landes pour bâcher des toitures ou enlever des arbres couchés sur la chaussée comme la vingtaine de pins maritimes en travers de la D626, dans le Nord-Ouest du département.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.