Intempéries en Corse : "C'est un scénario apocalyptique qui a duré une heure", selon Gilles Simeoni

Le président du Conseil exécutif de la collectivité de Corse indique sur franceinfo avoir reçu un coup de fil d'Emmanuel Macron qui a "exprimé son émotion" face aux intempéries qui ont touché l'île.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président autonomiste du conseil exécutif de Corse, Gilles Simoni, le 16 mars 2022. (FLORENT SELVINI / MAXPPP)

"C'est un scénario apocalyptique qui a duré une heure", a déclaré ce jeudi sur franceinfo Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de la collectivité de Corse après les intempéries qui ont touché l'île dans la matinée du jeudi 18 août 2022, faisant six morts et plus d'une dizaine de blessés. "Nous sommes groggy", a-t-il également déclaré.

>> Orages en France : suivez l'évolution de la situation en direct

Le président du Conseil exécutif de Corse explique qu'Emmanuel Macron l'a appelé dans la matinée "pour s'enquérir de la situation et pour exprimer son émotion". Gilles Simeoni salue également la venue du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin ce jeudi après-midi sur l'île : "Ce sont des gestes qui comptent".

"Actuellement, c'est le moment de la douleur et du recueillement", explique-t-il. "Cela a été une tempête extrêmement violente. Tout a basculé en trois minutes et le bilan aurait pu être plus lourd" car selon lui, "des catastrophes ont été évitées d'extrême justesse".

Les orages ont quitté l'île vers l'Italie en fin de matinée ce jeudi, a précisé Météo France qui a levé la vigilance orange. Quelque 45 000 foyers sont toujours privés d'électricité dans l'île méditerranéenne.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.