Écoles fermées, arbres abattus : le premier bilan des intempéries dans la Drôme

De violents orages se sont abattus sur le département, samedi. Les grêlons, de la taille d'une balle de golf, ont causé d'importants dommages.

15 000 à 20 000 noyers d\'appellations AOC Grenoble, qui nécessitent une quinzaine d\'années pour arriver à maturité, ont été abattus.
15 000 à 20 000 noyers d'appellations AOC Grenoble, qui nécessitent une quinzaine d'années pour arriver à maturité, ont été abattus. (FLORENCE GOTSCHAUX / FRANCE-BLEU DRÔME-ARDÈCHE)

Cinq jours après les chutes de grêles et les inondations dans la Drôme, 28 communes sont concernées par l'état de catastrophe naturelle, des écoles resteront fermées jusqu'à la fin de la semaine, et près de 20 000 noyers d'appellation AOC ont été abattus, rapporte France Bleu Drôme Ardèche mercredi 19 juin.

Le week-end dernier, le nord du département de la Drôme a été touché par des inondations et par des chutes de grêlons, par endroits de la taille de balles de ping-pong. Depuis samedi, les pompiers ont reçu 3 000 appels pour 680 interventions. Le préfet, Hugues Moutouh, a envoyé la demande officielle de classement en état de catastrophe naturelle mardi après-midi pour 28 communes drômoises.

À Romans-sur-Isère, l'école maternelle de la République, le groupe scolaire St Just et le restaurant scolaire Jacquemart rouvriront lundi 24 juin, et non a la rentrée prochaine, comme on a pu le craindre dans un premier temps. Le lycée agricole à l'ouest de la commune a perdu les trois quarts des serres, les vitres ayant explosé sous la violence des chutes de grêlons. Enfin côté agriculture, en plus des nombreuses récoltes perdues, 15 000 à 20 000 noyers d'appellations AOC Grenoble, qui nécessitent une quinzaine d'années pour arriver à maturité, ont été abattus.