Ski : le retard de la neige est préjudiciable

La montagne constitue un des premiers pourvoyeurs d'emplois de France. Chaque saison, elle emploie 120 000 personnes. Alors avec le retard de l'arrivée de la neige, beaucoup de saisonniers sont au chômage.

France 3

En décembre, habituellement, ce pisteur secouriste ne piste presque jamais sans ses skis. Mais pas cette année. Faute de neige dans cette station des Alpes, Timothée Trichet s'est transformé en guide de trottinette électrique. "Ça fait déjà deux hivers qu'on propose l'activité à Noël parce qu'il n'y a toujours pas de neige". Pas de ski pour lui, mais un travail. Or, tous n'ont pas sa chance.

35% de chômage technique

Chaque hiver, normalement, l'industrie de la montagne fait travailler 120 000 personnes, surtout des saisonniers. Mais cette année, dans certains départements, jusqu'à 35% d'entre eux connaîtraient le chômage technique, et du même coup, selon les syndicats, la précarité. "Non seulement ils n'ont pas de salaire, mais en plus ils doivent se loger", explique Dominique Thomas, délégué syndical CGT pistes et remontées mécaniques des Arcs. Les professionnels de la montagne espèrent désormais que la neige tombe au plus vite.

Le JT
Les autres sujets du JT
À Méribel, ci-dessus le 16 décembre 2016, comme dans le reste de la Savoie, la neige se fait rare en ce début de saison.
À Méribel, ci-dessus le 16 décembre 2016, comme dans le reste de la Savoie, la neige se fait rare en ce début de saison. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)