Cet article date de plus de trois ans.

Neige : "46 centres d'hébergement" ouverts dans la nuit et "600 personnes" hébergées, selon le ministère de l'Intérieur

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Frédéric de Lanouvelle, a appelé, mercredi sur franceinfo, les automobilistes à ne pas prendre leur voiture en Île-de-France.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Au moins 12 cm de neige sont tombés depuis mardi soir sur Paris, et jusqu'à 20 cm localement en Île-de-France, selon les relevés communiqués par Météo France, mercredi 7 février 2018. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

"On demande aux automobilistes de ne pas prendre leur voiture ce matin", a annoncé, mercredi 7 février sur franceinfo, le porte-parole du ministère de l'Intérieur Frédéric de Lanouvelle, après de fortes chutes de neige en Île-de-France. "La situation évidemment est très compliquée, elle est même exceptionnelle", cependant, "elle s'arrange doucement", a poursuivi Frédéric de Lanouvelle qui a précisé que "46 centres d'hébergement" ont été ouverts dans la nuit et "600 personnes y ont été hébergées".

>>> Suivre l'évolution de la situation en direct

Il y a "trois points de blocage", mercredi matin, d'après Frédéric de Lanouvelle, l'autoroute A12 dans les Yvelines, la Nationale 1 en direction de Paris et au Petit-Clamart dans les Hauts-de-Seine, où "plusieurs milliers d'automobilistes seraient" coincés, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Hormis les centres d'hébergement ouverts durant la nuit, les gares et aéroports ont également été mobilisés pour accueillir les voyageurs bloqués : 400 personnes accueillies à la gare Montparnasse, 300 à la gare d'Austerlitz et près de 250 à l'aéroport d'Orly. "Je ne peux pas vous affirmer que personne n'a passé la nuit dans sa voiture", "normalement non", a ajouté Frédéric de Lanouvelle.

À 6h35, mercredi matin, "2 500 policiers, pompiers, gendarmes, personnels SNCF et RATP étaient mobilisés sur l'Île-de-France pour faire rentrer les choses dans l'ordre le plus vite possible", a détaillé Frédéric de Lanouvelle.

Retrouver l'intégralité de l'interview de Frédéric de Lanouvelle, porte-parole du ministère de l’Intérieur
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.