Cet article date de plus de quatre ans.

Météo : "On va avoir de la neige même en plaine" dans les prochains jours

En cette fin novembre, une vague de froid va s'installer sur la France métropolitaine. Mais rien d'anormal pour la saison, selon Etienne Kapikian, ingénieur prévisionniste à Météo France.

Article rédigé par
Propos recueillis par - Carole Bélingard
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des chutes de neige à Murat-le-Quaire (Puy-de-Dôme), le 8 novembre 2017. (MAXPPP)

Dès ce samedi 25 novembre, vous avez peut-être ressorti vos gants et bonnets. Préparez-vous à les porter... au moins toute la semaine prochaine ! L'hiver va mener sa première offensive sur l'Hexagone, avec de la neige attendue en plaine. Franceinfo fait le point avec Etienne Kapikian, ingénieur prévisionniste à Météo France.

Franceinfo : A quoi devons-nous nous attendre la semaine prochaine ?

Etienne Kapikian : On va avoir un léger redoux lundi et mardi, mais un froid polaire maritime, qui vient du nord et qui est chargé en humidité, arrive dans les prochains jours, notamment à partir de jeudi et jusqu'au week-end du 2-3 décembre. Le vent sensible va renforcer la sensation de froid.

Les températures seront plutôt des températures proches des moyennes de janvier. Les maximales seront de 2°C sur le plateau de Langres, de 4 à 6°C à Paris, de 6°C à Toulouse, de 7 à 8°C à Bordeaux. Sur le pourtour méditerranéen, on dépassera à peine les 10°C.

Par ailleurs, on va avoir des gelées matinales, mais pas extrêmes. Les précipitations attendues vont apporter de la neige, même en plaine, dans l'est de la France, mais aussi à Paris ou en Normandie. En revanche, plus on s'approche de la côte Atlantique, notamment à Nantes ou Bordeaux, moins il y a de risques de neige car les températures seront plus douces.

La neige va-t-elle tenir ?

Dans les massifs, la neige devrait tenir de manière durable. En plaine, c'est plus délicat à prévoir. Néanmoins, plus on va vers l'est, plus la neige risque de tenir au sol, notamment dans des villes comme Nancy et Besançon.

Cette situation est-elle normale pour la saison ?

Ce n'est pas anormal d'avoir un épisode de froid à cette saison. Le 1er décembre, c'est le début de l'hiver météorologique. Par le passé, nous avons d'ailleurs connu des épisodes bien plus froids. C'était le cas en 2010, avec des neiges à la fin du mois de novembre et des gelées sévères. L'épisode avait d'ailleurs duré jusqu'à Noël. L'hiver 1963 fut le plus long, car il s'était installé précocement. Et si l'on remonte encore plus loin, on a eu un record à Paris le 28 novembre 1890 avec une température de -14°C.

Cette arrivée brutale du froid est-elle l'une des manifestations du changement climatique ?

Non, nous sommes dans un climat où l'on peut avoir des retournements de situations importantes d'une semaine à l'autre sous les influences des différentes masses d'air. Depuis toujours on a eu un climat changeant dans le temps et l'espace. 

Le froid est-il parti pour s'installer dans les prochaines semaines ?

Dans nos projections sur les dix prochains jours, on ne devrait pas avoir de redoux significatif. La première décade de décembre devrait donc être froide, mais on peut très bien avoir une fin décembre plus douce. D'ailleurs, les prévisions saisonnières, même si elles sont à prendre avec des pincettes, prévoyaient un trimestre novembre-décembre-janvier dans l'ensemble doux. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.