Météo : gel, neige, pluie... Pour le printemps vous allez devoir patienter, la France subira un coup de froid ce week-end

Franceinfo a interrogé François Jobard, prévisionniste de Météo France, au sujet du coup de froid attendu à partir de samedi.

Le 2 février 2018, sur une route du département du Nord.
Le 2 février 2018, sur une route du département du Nord. (MAXPPP)

Remballez la nappe à pique-nique, rangez les lunettes de soleil et ressortez vos épais manteaux : le froid est de retour. Une "baisse spectaculaire" des températures est prévue en France à partir de samedi 17 mars, indique Météo France sur son site internet. Outre un mercure en forte baisse, de la pluie et de la neige sont attendues dans les prochains jours, nous explique François Jobard, prévisionniste de l'institut.

Franceinfo : On parle d'un spectaculaire retour du froid en France à partir de ce week-end. A quoi peut-on s'attendre ?

François Jobard : Nous avions déjà connu une courte vague de froid il y a deux semaines qui avait été remarquable par son caractère tardif. Et ce week-end, de façon assez surprenante, nous allons connaître un coup de froid dont l'intensité sera moindre que ce dernier épisode, mais qui devrait être vivement ressenti car la saison a avancé, et les températures seront assez éloignées des normales saisonnières.

Concrètement, dès samedi, un anticyclone présent en Scandinavie va envoyer de l'air froid qui va transiter par la Finlande avant d'arriver jusqu'à nous par la Belgique. Dans l'après-midi, un froid sec devrait ainsi toucher les Hauts-de-France, la Lorraine, l'Alsace et la Champagne-Ardenne. On attend une chute du mercure assez spectaculaire en très peu de temps : il y fera plus froid l'après-midi que le matin.

A Lille, nous prévoyons 13°C vendredi après-midi, soit une température plutôt douce pour la saison, mais seulement 3°C samedi après-midi.François Jobard, prévisionniste à Météo Franceà franceinfo

Et pour la suite du week-end ?

Dans la nuit de samedi à dimanche, l'air froid va continuer à descendre et gagnera la Loire. Des chutes de neige sont possibles au moins localement jusqu'en plaine en Franche-Comté, en Bourgogne, en Bretagne et en Normandie, même s'il est trop tôt pour être plus précis à ce sujet.

Dimanche matin, on attend des températures de -2°C à -5°C sur une large moitié Nord. Les sols pourront être blancs à cause des gelées. Il ne fera pas plus de 1°C à Lille et de 3°C à Paris, soit dix degrés de moins que les normales de saison.

Dans le Sud, en revanche, on attend des averses de pluies en plaine. Il faudra attendre lundi et mardi pour voir arriver de la neige sous forme d'averses jusqu'en plaine en Provence, Nouvelle-Aquitaine et Midi-Pyrénées. 

Le soleil ne sera donc pas là pour l'arrivée du printemps, mardi prochain ?

Il faut savoir qu'en météo, nos saisons sont centrées autour des solstices et non pas autour du calendrier. Donc pour nous, d'un point de vue climatologique, ce mois de mars fait déjà partie du printemps.

Mais si, en début de semaine, on n'aura plus de neige sur la moitié nord, on attend en revanche un temps froid et sec. Et la journée de mardi restera très froide, avec des gelées généralisées et des températures qui pourront atteindre -5 °C en plaine. Mercredi, cela devrait se radoucir un peu, mais on restera sous les normales de saison.

En fait, hormis jeudi et vendredi, il n'est pas prévu de douceur avant au moins une dizaine de jours.François Jobard, prévisionniste à Météo Franceà franceinfo

Et ce n'est pas gagné non plus pour le week-end du 24-25 : nous ne faisons de prévisions qu'à neuf jours, et la situation pourrait se dégrader en deuxième partie de semaine prochaine. Non pas au niveau du froid, mais d'un point de vue de la pluie. Nous n'avons donc pas de conditions printanières en vue.

D'un point de vue formel, s'agit-il d'une vague de froid ? 

Non, car cela doit répondre à des critères bien spécifiques, et notamment une durée minimale de trois jours. Il s'agit d'un coup de froid. On se rapproche de l'équinoxe de printemps, c'est-à-dire de la période où la durée du jour est égale à celle de la nuit. Le soleil est donc plus haut, et il est quasiment impossible d'avoir des conditions de grand froid.