Risque d'avalanche : "Le vent du Sud" et "le réchauffement climatique" en cause, selon un guide de haute montagne

"Toutes les pentes supérieures à 30 degrés sont forcément avalancheuses", alerte sur franceinfo le guide de haute montagne Michel Pelé, après deux avalanches en Savoie samedi qui ont tué sept personnes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
le Col de Balme, à la frontière franco-suisse. Photo d'illustration. (GR?GORY YETCHMENIZA / MAXPPP)

Alors que sept personnes sont mortes dans deux avalanches survenues samedi 8 mai en Savoie, cinq jours après deux autres coulées mortelles dans les Alpes, le guide de haute montagne Michel Pelé explique que le risque d'avalanches actuel est "probablement dû au vent du Sud qui a amené une couche de sable il y a quelques mois" et "au réchauffement climatique". "La neige se transforme mal et il n'y a pas de cohésion entre les différentes couches." Selon lui, "il ne faut pas s'aventurer dans des pentes supérieures à 30 degrés."

franceinfo : La douceur des températures explique-t-elle ces avalanches ?

Michel Pelé : C'est probablement dû à ce qu'on appelle le foehn, ce vent du Sud qui, il y a quelques mois, a amené une couche de sable. En fait, cette couche a recouvert la totalité de la montagne, puis de la neige est à nouveau tombée par-dessus. Ça forme une sorte de roulement à billes. Il y a aussi des différences de températures importantes en ce moment à cause du réchauffement climatique... La neige se transforme mal et il n'y a pas de cohésion entre les différentes couches. Ça concerne tous les massifs. Toutes les pentes supérieures à 30 degrés sont forcément avalancheuses.

Que faut-il dire aux randonneurs ou skieurs qui ont prévu de s'aventurer en haute montagne ?

Alors là, franchement, avec les conditions actuelles et la météo annoncée pour la semaine prochaine, je pense qu'il ne faut pas s'aventurer dans des pentes supérieures à 30 degrés.

"Il va continuer à neiger et il y aura probablement du beau temps pour le week end suivant, mais il ne faut pas sortir !"

Michel Pelé, guide de haute montagne

à franceinfo

Toutes les pentes inférieures à 30 degrés, elles, ne sont pas dangereuses. Ce n'est pas vraiment lié à l'altitude. On peut constater d'ailleurs que tous ces accidents ont eu lieu à la montée. Soit des mecs en peau de phoque, soit à pied dans l'Oisans.

Au moins 35 personnes sont mortes dans des avalanches depuis le début de la saison. C'est trois fois plus que les deux dernières années. Est-ce lié aux fermetures des remontées mécaniques, et aux skieurs de randonnée qui sont donc plus nombreux ?

Oui, beaucoup de monde ont mis des peaux de phoque et sont allés en montagne sans connaissance particulière, malheureusement. C'est un peu piégeux quand on n'a pas l'expérience de la neige et des inclinaisons de pentes, et aussi des versants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Avalanche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.