Avalanches : pourquoi des risques aussi élevés ?

Publié
Avalanches : pourquoi des risques aussi élevés ?
FRANCE 2
Article rédigé par
V.Frédéric, O.Martin, Ph.Fiver, N.Sadok - France 2
France Télévisions

Samedi 8 mai, sept personnes ont perdu la vie dans des avalanches en Savoie. Depuis le début de la saison, le bilan s'élève à 35 personnes, soit trois fois plus que les deux dernières années. Qu'est-ce qui explique cette augmentation, et comment éviter de tels drames ?

Dans les Alpes, l'appel de la montagne est plus fort que le danger. Malgré le risque élevé, des skieurs de Val Thorens (Savoie) prennent le chemin des sommets.
Équipés de pelles et de balises de détection de victimes d'avalanches, ils estiment prendre toutes les précautions nécessaires. "L'objectif, c'est de ne pas aller dans les pentes (...). Nous on skie dans les traces qui ont déjà été faites (...) les skieurs déjà passés n'ont pas déclenché d'avalanches, il y a moins de risques pour nous", estiment-ils. Les risques sont pourtant bien réels selon les autorités, dimanche 9 mai. 

Conditions particulièrement défavorables

Ces derniers jours, les conditions météo rendent les sommets particulièrement dangereux. "Il a énormément neigé en altitude, avec des conditions compliquées. En haute-montagne ce sont des conditions hivernales, et en bas, dans la vallée, ce sont des conditions de printemps avec des fortes chaleurs", explique Patrice Ribes, chef d'escadron de l'Unité de montagne de la Gendarmerie nationale
(PGHM )de Bourg-Saint-Maurice (Savoie). Dans la semaine du 2 au 9 mai, douze personnes ont perdu la vie en montagne à cause des avalanches. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Avalanche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.