Automobilistes bloqués sur l'A40 : il y a eu "un épisode neigeux très intense, bien plus qu'anticipé", se défend la préfecture de l'Ain

"Il  est tombé deux à trois fois plus" de neige "que ce que les prévisions annonçaient", explique la directrice de cabinet qui salue la mobilisation des pompiers et des gendarmes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des automobilistes naufragés de la route ont été accueillis dans le gymnase Antoine-Jacquet à Valserhône (Bellegarde-sur-Valserine) dans l'Ain après avoir été bloqués quelques heures sur l'autoroute A40, le 13 janvier 2021. (RICHARD VIVION / RADIOFRANCE)

"On a eu une conjonction de facteurs, et d'abord un épisode neigeux très intense, bien plus qu'anticipé puisque localement, il est tombé 2 à 3 fois plus que ce que les prévisions annonçaient", s'est défendu mercredi 13 janvier sur franceinfo Lucie Roesch, directrice de cabinet de la préfecture de l'Ain alors que plusieurs centaines de véhicules se sont retrouvés bloqués sur l'autoroute A40  mardi en fin d'après-midi, avant d'être progressivement dégagés. 

Des poids lourds sans équipement, un secteur difficile d'accès

"Ensuite, quelques poids lourds, avant qu'ils ne soient bloqués par arrêté préfectoral, se sont engagés sans équipement et se sont mis en travers chaussée, bloquant les véhicules qui suivaient et les opérations de déneigement qui étaient en cours", détaille Lucie Roesch. "On était en plus sur un secteur difficile d'accès, sur un viaduc routier là où se sont concentrées les difficultés, et sur un réseau secondaire qui lui aussi a été complètement saturé."

Dans ce département montagneux, les services de l'État sont "préparés à faire face à cette situation météo compliquée, mais encore faut-il en avoir connaissance. Une fois qu'on en a eu connaissance les mesures ont été prises, mais vous avez un noyau d'automobilistes malheureusement qui se retrouve coincé", souligne la représentante de la préfecture de l'Ain, qui salue l'action des pompiers et des gendarmes pour secourir les automobilistes et poids lourds, une "opération d'envergure alors que la neige continuait à tomber très abondamment".

La circulation a totalement repris à 4h30 mercredi matin. 130 poids lourds qui avaient été stockés sont progressivement remis en circulation, indique la directrice de cabinet, et une soixantaine d'automobilistes ont fait le choix de rester dans un gymnase à Valserhône.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.