Le sauvetage du Napoléon Bonaparte compliqué par le vent

Les opérations de sauvetage du Napoléon Bonaparte échoué dans le port de Marseille à la suite de la tempête de samedi à dimanche seront compliquées ce mercredi par de nouvelles rafales de vent. La décision a donc été prise de ralentir les opérations de pompage.

(Maxppp)

Si le "colmatage de la brèche est terminé " comme l'a annoncé mardi une porte-parole de la SNCM, le ferry est loin d'être tiré d'affaire. D'abord il faut achever les opérations de pompage de l'eau qui s'était engouffrée dans la brèche de douze mètres ouverte samedi soir par un choc du Napoléon Bonaparte contre un quai du port de Marseille. Et c'est une opération délicate qui nécessite "un calcul très précis pour que le bateau reste stable ".

En provenance de l'est, les rafales de vent annoncées ce mercredi  vont  frapper le Napoléon Bonaparte par son travers. La décision a donc été prise de ralentir le processus.

Et quand le ferry sera à nouveau à flot, les mécaniciens n'auront que quelques heures pour démonter et sécher les blocs moteurs. La casse sinon pourrait se profiler. Dans le meilleur des cas, le Napoléon Bonaparte sera placé en cale sèche, ce qui permettra d'évaluer l'ampleur des travaux à effectuer.

Objectif de la compagnie: qu'il puisse reprendre ses liaisons avec la Corse en février voire en avril 2013.