L'hiver trop doux ne fait pas peur aux stations de ski

A quelques heures de l'arrivée des premiers vacanciers, les températures flirtent parfois avec les 10°C en journée en bas des pistes.

Une piste de ski à L\'Alpe d\'Huez (Isère), le 16 décembre 2015.
Une piste de ski à L'Alpe d'Huez (Isère), le 16 décembre 2015. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

"Pour la semaine qui vient, nous ne sommes pas inquiets. Mais il faudra vraiment qu'il neige, et le plus tôt sera le mieux." Au bout du fil, la voix d'Alexis Bongard trahit une certaine impatience. Comme d'autres responsables de stations de sports d'hiver des Alpes, le directeur de l'office du tourisme de La Clusaz (Haute-Savoie) n'apprécie que modérément la vague de douceur qui s'abat sur la France à l'approche des fêtes.

"Ce n'est pas idéal, mais…"

A quelques heures de l'arrivée des premiers vacanciers, et alors que les températures flirtent parfois avec les 10°C en journée en bas des pistes, la plupart des domaines ne sont pas entièrement ouverts. Mais les professionnels du secteur se veulent optimistes. "Nous ouvrons 30% de notre parc skiable, ce qui est une situation plutôt correcte", indique Alexis Bongard à francetv info. "Les pistes sont en bon état, notamment sur la partie haute du domaine, et nos enneigeurs [canons à neige] ont pris le relais pour assurer le retour à la station avec les skis aux pieds."

"L'enneigement est un peu faible et le redoux ne nous est pas favorable", reconnaît-on également du côté de l'office du tourisme de Valmorel (Savoie), dont le domaine débute à 1 450 mètres d'altitude. "Aujourd'hui, seulement 15% de notre parc est ouvert, mais la situation évolue d'un jour à l'autre : à part pour le niveau expert, les cours de ski sont maintenus, grâce aux services de la station qui ont fait un super travail. Ce n'est pas idéal, mais nous sommes plutôt bien lotis", assure Bérangère Blanc, responsable de la communication de la station. 

"Le malheur des uns fait le bonheur des autres"

Du côté des stations situées à plus haute altitude, en revanche, on se frotte les mains. "Même si nous sommes habitués à davantage de neige à cette époque de l'année, notre domaine est bien ouvert depuis maintenant une semaine", explique-t-on à l'office du tourisme d'Avoriaz (Haute-Savoie). "Le malheur des uns fait le bonheur des autres : nous recevons un certain nombre d'appels de vacanciers qui ont annulé leur séjour dans des stations situées plus bas pour profiter d'un meilleur enneigement ici."

"Nous n'avons pas de désistements, et bénéficions même du report de stations plus basses", confirme le directeur de l'office du tourisme de L'Alpe d'Huez (Isère), François Badjily, qui reconnaît tout de même recevoir "un certain nombre de coups de fil de vacanciers qui s'inquiètent de l'état des pistes".

"Ce n'est pas vrai qu'il n'y a pas de neige en montagne"

Pour rassurer les touristes, les stations des Alpes utilisent les médias sociaux pour communiquer sur la qualité de la neige et mettre en avant les animations organisées dans le cadre des fêtes de fin d'année. "La plupart jouent la transparence et proposent sur leurs sites des images de webcams situées en haut et en bas des pistes, ainsi que des chiffres sur la hauteur de la neige", précise François Badjily. 

English version in comments [Situation du mercredi 16 décembre à 18:00] Pour répondre à de nombreuses questions,...

Posté par Alpe d'Huez sur mercredi 16 décembre 2015

Amis vacanciers de Noël, tout est prêt pour vous accueillir dès demain ! :) Grâce au travail et à l’énergie de chacun...

Posté par La Clusaz sur vendredi 18 décembre 2015

Tous assurent en tout cas en avoir vu d'autres, et affichent leur confiance concernant la saison à venir. "Les journalistes aiment bien faire un peu de zèle : ce n'est pas vrai qu'il n'y a pas de neige en montagne !" sourit Alexis Bongard, de la station La Clusaz. "La situation était à peu près similaire l'année dernière : après un départ un peu difficile, cela s'était subitement amélioré. Il suffit d'une chute de 20-30 cm de neige pour que nous puissions ouvrir la totalité de notre domaine, renchérit Bérangère Blanc, à Valmorel. Et puis, la semaine de Noël n'est pas la plus remplie de la saison. En revanche, s'il n'y a pas de neige en février…"